Nous sommes des mamies et papis chagrin car privés de nos petits-enfants par le divorce ou la séparation de leurs parents.

 

Nous demandons que la résidence alternée soit automatique*, même si l'un des deux (souvent la maman) s'y oppose. Quand le parent a son enfant un week-end sur deux, quel temps reste-t-il à nos petits-enfants pour la familles, leurs cousin(e)s et leurs grands-parents ?

 

(*) Exclusion des cas de violence ou des impossibilités manifeste constatés par la justice.

 

Chaque enfant a besoin de son père et de sa mère, mais il a aussi des grands-parents, des cousins, des cousines, des oncles et des tantes et parfois un nouveau compagnon ou compagne pour chacun de ses parents. Cette famille élargie constitue pour l’enfant, ses racines, son identité et ses repères dans sa construction.

 

Le collectif Mamies Papis Chagrin (MPC) propose une écoute et une réflexion sur la problématique de l’éloignement de la famille élargie, voir la rupture des liens et ses conséquences pour l’enfant.


Les associations soutenues par Mamies Papis Chagrin